ADVANCED 4SEASONS FRESH FOOD ORGANIC GREENS & INDIGENOUS MEDICINES INDOOR AGRICULTURE
EMPOWERING FIRST NATIONS AND INUIT COMMUNITIES OF CANADA TO BECOME WORLD LEADERS IN ORGANIC FRESH FOOD PRODUCTION
PURVEYORS of 4SEASONS FRESH FOOD ORGANIC GREENS & INDIGENOUS MEDICINE WORLDWIDE

Les peuples Autochtones se réfèrent aux premiers habitants du Canada et comprennent les Inuits, les Métis et les Premières Nation vivant dans les réserves et hors réserve. Les données nationales sur les peuples Autochtones et l’insécurité alimentaire des ménages au Canada proviennent principalement des cycles de l’Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes (ESCC). Cependant, l’ESCC exclut les personnes vivant dans les réserves au Canada, et les données de ces enquêtes ne représentent donc pas l’expérience des Autochtones vivant dans les réserves qui constituent un peu plus du tiers des peuples Autochtones du Canada.

 

Les études sur les peuples autochtones démontrent une grande vulnérabilité et insécurité alimentaire des ménages à plusieurs reprises. Les ménages Autochtones au Canada sont plus susceptibles de connaître des facteurs de risque sociodémographiques associés à l’insécurité alimentaire des ménages (p. Ex. pauvreté extrême, maternité unique, logement locatif et recours à l’aide sociale) que les familles non Autochtones. Malgré les facteurs ayant été pris en compte, les ménages Autochtones présentent tout de même un risque beaucoup plus élevé d’insécurité alimentaire et sont plus susceptibles d’être gravement touchés par celle-ci.

 

Les chercheurs et praticiens des communautés Autochtones ont souligné les pratiques distinctes d’approvisionnement, de préparation et de distribution des aliments chez les groupes Autochtones. La mesure de l’insécurité alimentaire des ménages utilisée dans l’ESCC a été élaborée dans des contextes non Autochtones et ne cherche pas à obtenir de l’information pouvant être importante pour l’insécurité alimentaire des ménages Autochtones.

 

L’insécurité alimentaire des ménages est liée aux marchés publics et aux sources traditionnelles (pêche, chasse) des facteurs plus généraux comme les changements climatiques et la pollution environnementale, ce qui est importants en raison de leur impact sur la disponibilité des plantes comestibles et animaux trouvés dans la nature. La recherche dans le domaine de l’insécurité alimentaire des ménages fondée sur les réalités de la culture, des croyances et des systèmes politiques des peuples Autochtones est essentielle au développement d’interventions appropriées pour réduire l’insécurité alimentaire des ménages chez les Premières Nation et les Inuits.